LA GUERISON DES BLESSURES EMOTIONNELLES

Gravées en nous pendant l’enfance, ces failles intimes enfouies sont souvent à l’origine de bien des maux psychologiques dans notre présent.

Appelées encore blessures existentielles, ces dernières nous empêchent d’être pleinement nous mêmes.

Quels rôles jouent-elles exactement dans notre parcours de vie. Comment les reconnaitre pour mieux s’en libérer ? 

LA GUERISON DES BLESSURES EMOTIONNELLES

LA GUERISON DES BLESSURES EMOTIONNELLES

A l’origine de la découverte de ces blessures de l’âme, il y a un psychiatre américain, John Pierrakos.

Ses recherches ont ensuite été poursuivies par Lise Bourbeau, une thérapeute canadienne et tous deux les classent au nombre de 5. Blessure d’abandon, de rejet, d’injustice, d’humiliation et de trahison.

LE POIDS DU TRANSGENERATIONNEL

Celles-ci ont été activées durant la petite enfance, en grande partie par nos parents. En grande partie, parce qu’elles remontent souvent bien plus loin, dans ce qu’on appelle le transgénérationnel, à savoir les ancêtres de notre lignée. Cela signifie que nous pouvons porter les blessures que notre mère, notre grand-mère ou arrière-grand-mère n’ont pas réglé.

Pour autant, si elles se transmettent par la lignée, chaque individu de chaque génération va avoir la possibilité d’explorer ces blessures émotionnelles. Le but étant de les identifier pour mieux les comprendre, afin de cicatriser ensuite nos plaies et de nous en libérer. En d’autres termes, elles vont nous pousser à mieux nous connaître grâce à la mise en lumière de nos schémas de fonctionnement.

CHANGER DE REGARD SUR LA SITUATION
LA GUERISON DES BLESSURES EMOTIONNELLES

Quand nous vivons une expérience de façon désagréable ou douloureuse, c’est souvent parce qu’elle renvoie à l’une ou plusieurs blessures non conscientisées.

Ce qui est intéressant de comprendre, c’est que ce n’est pas forcément la situation qui est désagréable en elle-même. C’est la réaction, parfois disproportionnée, que l’on va avoir face à cette situation qui l’est. Elle indique que nous réagissons en fait, par rapport à une blessure qui n’est justement pas guérie.

LA GUERISON DES BLESSURES EMOTIONNELLES

Par exemple : nous envoyons un sms à un ami qui ne nous répond pas dans un laps de temps assez court. Il y a deux possibilités de réactions. La première : nous pouvons interpréter son silence comme un manque d’intérêt. Ce qui, dans ce cas précis peut indiquer la présence d’une blessure de rejet ou d’une blessure d’abandon sous-jacente chez la personne qui réagit de cette façon. C’est-à-dire qu‘elle va interpréter tout ce qui arrive dans sa vie à travers le filtre de cette blessure émotionnelle. Parce qu’elle a vécu cette blessure dans son enfance, elle va mal vivre cette situation.

Deuxième réaction possible. Regardons juste le fait en lui-même : à savoir l’absence de réponse. Si la personne ne souffre pas de cette blessure, elle ne vivra pas la situation de façon dramatique. Le silence ne suscitera pas une telle réaction « épidermique ».  Elle ne vivra donc pas les choses de la même façon.

LE COACHING, UN OUTIL POUR CHANGER ET TRANSFORMER NOS COMPORTEMENTS

Nous rentrons dans un schéma comportemental réactionnel lorsqu’une blessure existentielle est réactivée. C’est-à-dire que nous réagissons (voir surréagissons) de façon automatique face à l’événement qui se produit. Comme un peu une réaction de défense en réponse à l’éveil de cette blessure.

L’important est d’observer notre façon de fonctionner pour identifier cette ou ces blessures. De déterminer laquelle se manifeste le plus souvent dans notre vie. C’est ainsi qu’il sera possible de  travailler dessus. Puis, par la suite, de vous libérer de l’emprise de ces blessures émotionnelles.

LA GUERISON DES BLESSURES EMOTIONNELLES

Grâce au coaching de vie, vous allez découvrir les outils pour arrêter d’être en souffrance et dire stop ! Bien sûr, certains réflexes comportementaux auront la vie dure. Mais je vous aiderai à mettre de la conscience sur ces blessures. Il ne peut pas y avoir de changement tant que nous ignorons ce que nous souhaitons transformer. De même, nous ne pouvons pas guérir d’un malaise si nous ne sommes même pas conscients que celui-ci existe. Les cinq blessures sont donc une opportunité pour évoluer.  Pour mieux nous connaître afin d’être en paix avec nous-mêmes.

REPRENDRE SA VIE EN MAIN

Souvent, dans notre vie, notre mental nous fait croire que nos souffrances viennent de l’extérieur. C’est-à-dire de notre entourage. Que ce qui nous arrive de « mal » est la faute des autres. Travailler sur les blessures émotionnelles va vous conduire à sortir de ce statut de victime. Etat que l’on voit souvent chez des personnes en souffrance. Elles nous invitent à prendre notre responsabilité sur ce qui nous arrive. De reconnaitre que si nous souffrons par rapport à un événement, c’est parce que la blessure n’est pas encore atténuée.

C’est notre perception des faits qui cause notre souffrance et non pas ce que quelqu’un dit ou quelqu’un fait. Quand nous accusons les autres de nos maux, quand nous nous sentons blessés, c’est notre égo qui se met en route. Or ce ne sont pas les autres qui profitent de nous, mais seulement nous qui les laissons faire. Tant que nous restons dans une position de victime, nous ne pouvons pas cheminer. Tout ce travail, accompagné d’un coach de vie par exemple, est utile pour reprendre les rênes de sa vie. Pour devenir un adulte responsable.

Pour vous aidez, vous pouvez également écouter ma chronique sur les blessures émotionnelles sur Sud Radio 

LA GUERISON DES BLESSURES EMOTIONNELLES